Transports interurbains Rémi

Une Région fortement engagée dans l’amélioration du service public de transport régional ferroviaire de voyageurs

Autorité organisatrice du TER depuis 2002 mais région expérimentatrice dès 1998, la Région Centre-Val de Loire a mis le transport ferroviaire et l’intermodalité au cœur de ses priorités depuis de nombreuses années, investissant fortement à la fois pour le développement de l’offre, l’acquisition de matériels roulant mais également en investissant dans l’infrastructure.

Opérateur historique, SNCF Mobilité est l’exploitant du réseau régional et les deux parties sont liées au sein d’une convention signée en 2014 et valable jusqu’en 2020, dans laquelle la Région fixe les objectifs ambitieux à atteindre et clairs et les moyens pour y parvenir : transparence, efficacité, baisse du coût à périmètre constant.

Dans une région multipolaire, à la fois située aux portes de l’Ile-de-France avec un volume très important de navetteurs quotidiens, et comprenant à la fois des territoires ruraux qu’il est indispensable de desservir en qualité pour en assurer la vitalité, les enjeux du service de transport ferroviaire apparaissent nombreux et essentiels.

Aujourd’hui, ce sont chaque jour 70 000 voyages qui sont effectués à bord des 390 trains quotidiens :

  • Dont 17 000 sur les trains Rémi Express (Ex-Intercités repris par la Région)
  • Dont 50 000 sur les lignes ferroviaires Rémi (ex-TER (dont près de 25 000 sur la seule ligne Paris-Chartres))

A ce titre, la qualité du service constitue, depuis le départ, un objectif majeur, qui concourt pleinement à l’attractivité de notre territoire et à la qualité de vie que nous défendons pour nos citoyens.

En savoir plus sur les trains (nouvelle fenêtre)