Transports interurbains Rémi

La Région Centre-Val de Loire embellit la gare routière d’Orléans

 

La Région Centre-Val de Loire est devenue l’acteur de référence des mobilités du quotidien, en se voyant transférer en 2017, par la loi NOTRe, la compétence d’organiser les transports routiers interurbains et scolaires, initialement confiée aux Départements, en complément de la compétence d’organiser les trains régionaux qu’elle exerce depuis 1997.

La Région Centre-Val de Loire a fait de cette nouvelle compétence un levier positif pour le quotidien des ses habitants. Elle s’est mobilisé pour lancer une série de mesures et d’actions sur ce nouveau réseau régional multimodal Rémi, dont la gratuité des transports scolaires, une nouvelle tarification attractive, une commande de 32 trains neufs Rémi Express et la construction d’un atelier de maintenance, sans oublier l’embellissement et les rénovations des gares.

 

La gare routière :
La gare routière d’Orléans, dont la Région est devenue gestionnaire en 2017, fréquentée par plus de 5 000 voyageurs par jour, et devenue vétuste, nécessitait des travaux de rénovation et d’embellissement pour permette aux usagers de circuler dans un environnement plus propre, plus chaleureux et plus coloré !

La Région Centre Val de Loire a lancé un appel à projet artistique pour un univers esthétique et original de la gare routière, laissant libre court à la création artistique.

Pablito Zago, artiste avignonnais a remporté l’appel sur les 20 candidatures reçues.

Œuvre artistique de Pablito Zago :

« Remixer le patrimoine, le rendre pop, le suggérer pour lui donner une nouvelle dimension, celle d’une ville moderne qui se tourne vers le futur sans pour autant renier son passé et qui s’en amuse, une version « pop et funky » de sa culture… L’idée est de créer une oeuvre qui marque les voyageurs, un repère inimitable qui permette aux voyageurs de rapidement savoir où ils se trouvent, reconnaître ce lieu en un instant, sans aucun doute ». « J’aime jouer avec les clichés, les passer à la moulinette de mon imagination. C’est dans ce cadre-là que j’ai pris dans différents éléments historiques, architecturaux, géographiques. C’est autour de ce champ lexical graphique que j’ai pioché : les méandres de la Loire, les constructions en colombages, Jeanne d’Arc, la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans…».

Le coût global de cette opération est de 37 181 €, financée entièrement par la Région Centre-Val de Loire.

luctus Donec eleifend commodo vel, leo.