Transports interurbains Rémi

32 nouveaux trains dans la région

La Région Centre-Val de Loire a commandé 32 nouveaux trains Omneo Premium auprès de Bombardier. Plus confortables et plus accessibles, ils devraient commencer à circuler dès cet été.

Ces nouveaux trains circuleront sur trois lignes de notre région : Paris-Orléans-Tours, Paris-Bourges et Paris-Montargis-Nevers. Les premières rames devraient circuler dès le début de l’été 2020 et le déploiement complet est prévu en 2022. Ils remplaceront ainsi les trains CORAIL vieux de 50 ans. « C’est un produit d’avenir » précise le Président de Région. « Les usagers auront le confort et la sécurité dans ces trains ».

Des trains plus confortables, plus accessibles et plus lumineux

Ces nouveaux trains, nommés Rémi Express, sont en effet bien plus modernes que les trains actuels. Conçus pour être accessibles pour tout le monde (portes larges de plain-pied, espaces adaptés aux mobilité réduite), ils offrent aussi plus de confort aux usagers. Les sièges sont plus larges et disposent de liseuse ainsi que de prises électriques USB. Avec une capacité maximale de 1110 places, les Rémi Express doivent répondre à la demande toujours plus forte des usagers – chaque jour, on recense près de 88 000 voyages sur le mode ferroviaire dans la région. Cela se traduit également par 27 emplacements vélos par train, soit 9 par rame (c’est plus que la norme européenne qui prévoit 8 emplacements vélo par rame).

Une commande à 460 millions d’euros

Pour acquérir ces nouveaux trains, la Région Centre-Val de Loire a dépensé 460 millions d’euros. Cette commande réalisée auprès de Bombardier est aussi l’occasion de valoriser l’emploi en France. Fabriqués sur le site industriel de Crespin (59) qui emploient plus de 1500 salariés, ces trains, garanties Origine France, seront ensuite entretenus sur un nouveau site de maintenance situé à Orléans. Financé à plus de 70% par la Région, il s’étendra sur une superficie d’environ 5 hectares et devrait être construit d’ici mi 2022.

La Région s’engage pour la mobilité

À travers cette nouvelle acquisition, la Région montre, encore une fois, qu’elle s’engage pour la mobilité de tous. Si elle souhaite moderniser ces lignes, elle souhaite aussi sauver les lignes ferroviaires du quotidien. Pour cela, elle a récemment signé avec l’Etat un protocole d’accord sur l’avenir des lignes ferroviaires de desserte fine du territoire (nouvelle fenêtre). Cet accord doit permettre de sauvegarder 6 lignes de notre territoire : Bourges-Montluçon, Dourdan-La Membrolle, Chartres-Courtalain, Tours-Loches, Tours-Chinon et Salbris-Valençay. « Si on veut que les habitants de la région utilisent encore plus le train, et c’est leur souhait, il est indispensable de moderniser nos trains et nos lignes. C’est aussi indispensable pour notre environnement » souligne François Bonneau.