Transports interurbains Rémi

La Région Centre-Val de Loire partenaire de DreamHack

Du 17 au 19 mai, le parc des expositions de Tours accueille la 5ème édition de la DreamHack Tours. La Région Centre-Val de Loire vous présente le eSport et partage avec vous quelques bonnes pratiques autour de cette discipline.

Après quatre éditions prometteuses, le plus grand festival international de loisirs numériques revient à Tours. Au Parc des Expositions, vous pourrez côtoyer la crème des streamers, Youtubeurs, développeurs et pro-gamers. Leur principal mot d’ordre ? La passion du sport électronique. La cuvée 2019 s’articule autour de trois zones : La Lan Party (pour participer à des tournois), les scènes eSport (pour voir s’affronter les pros de la manette) et la DreamExpo (pour profiter des stands partenaires).
Sur l’espace Région Centre-Val de Loire, on vous conseille d’enfiler votre meilleur costume de Master Chief (Halo) ou de Zelda pour remporter le concours régional de Cosplay. Faites une partie à l’intérieur du camion de gaming, appréciez les démos d’animation digitale d’Arkham Studio et passez au FunLAB installé sur notre espace pour stimuler votre créativité ! L’équipe YEP’S (nouvelle fenêtre) sera également présente pour vous faire profiter de tous les bons plans en région et vous parlez de la nouvelle carte Rémi Liberté Jeune !

 La France, 3ème nation eSport en Europe

Steven Kukulski est président fondateur de Connectesport, média tourangeau spécialisé dans le jeu vidéo professionnel. Pour expliquer le succès grandissant de l’eSport, il insiste sur le côté accessible du jeu vidéo : « Il est à portée de tous contrairement à d’autres loisirs comme l’équitation qui nécessite des moyens. Quelle que soit la classe sociale, on arrive toujours à avoir un copain qui a le dernier jeu. Cette démocratisation du jeu vidéo a permis l’essor de l’eSport ». Les aficionados se rassemblent sur la plateforme Twitch pour diffuser ou regarder des streams, des sessions de jeux publiques. Twitch sert surtout de « e-learning » pour les passionnés qui souhaitent progresser en observant les gamers plus habiles. Parmi les jeux les plus streamés, on retrouve League of Legends (bataille en ligne), Fortnite (qu’on ne présente plus), Hearthstone (un dérivé de Warcraft), Call of Duty (jeu de tir à la première personne) ou encore Fifa (football). Même les Youtubeurs très grands public (Norman, Cyprien) possèdent leur propre chaîne de gaming, ce qui a eu pour effet d’attirer l’attention des non-initiés.

Mais au fait, où se situe la France à l’échelle mondiale ? « Aujourd’hui, il existe des données qui classent la France parmi les 4-5 meilleures nations mondiales de l’eSport, et la 3ème sur le plan européen », précise Steven Kukulski. Grâce à cette effervescence, des joueurs professionnels en font même leur métier.

Les bons réflexes à adopter

Les exigences imposées au gamer de haut niveau reflètent celles du sportif traditionnel : « Il faut s’entretenir physiquement, bien manger, ne pas sortir le soir, et s’aérer lorsqu’on joue trop longtemps ». Le statut de joueur professionnel attire les convoitises mais il existe malheureusement très peu d’élus. Steven Kukulski conseille aux plus chanceux de ne pas oublier l’aspect éphémère de leur carrière : « Il est important d’avoir son bac, de faire des études en parallèle de son loisir. À 25 ans, la carrière d’un joueur pro’ est terminée, et il faut bien qu’il occupe un autre métier par la suite ».
Si les carrières individuelles sont courtes, l’eSport pressenti pour devenir un jour discipline olympique, a semble-t-il de beaux jours devant lui.

Comment s’y rendre ?

En car en train, trouvez votre transport en commun dans la rubrique Horaires et Itinéraires du site !